Présentation de Tabula Rasa



Richard Garriott's Tabula Rasa est un MMORPG (jeu en ligne massivement multijoueurs) dans un univers futuriste de Science-Fiction. Ce jeu nécessite donc une connexion internet, les 30 premiers jours sont offerts après achat et se joue ensuite avec un abonnement mensuel. Les joueurs évoluent dans ce monde persistant où leurs actions peuvent influer sur le monde.

Un peu d'histoire...




Tout commence avec les Elohs, une race d'extraterrestres à la base pacifistes qui rappellent le look de ceux d'Abyss croisés avec les cloneurs de Kamino (Star Wars) pour les connaisseurs. Alors les frangins ont fait une découverte de génie : celle du Logos qui leur a conféré une supériorité de pouvoir. Comme ils étaient très partageurs, ils ont été cools avec tous les autres peuples et ont décidé de faire une sorte de pèlerinage initiatique sur les autres planètes.

La Terre était du nombre sauf qu'on était trop corniauds pour assimiler les Logos correctement donc il nous ont laissés des miettes histoire qu'un jour, si jamais... Les babas-cools de l'espace continuèrent leurs actions bénéfiques à travers tout l'univers et les peuples s'entendaient bien avec eux jusqu'à ce qu'ils tombent sur la chienlit de la planète Thraxis. Là, les bestiaux étaient loin d'être aussi neuneus que les humains et du fait de leur technologie avancée associée à un caractère belliqueux et xénophobe, ils ont eu tôt fait de se dire que le Logos, ils en voulaient du rabe ! Rien de mieux que de tataner les Elohs pour se détendre la tentacule et se gratter la chitine tout en espérant récupérer la pleine puissance du Logos, histoire d'aller poutrer ensuite le reste de l'univers.

Heureusement, les Elohs maîtrisaient bien mieux le pouvoir du Logos qu'eux et ils s'en sortirent in extrémis. Malheureusement, cette guerre féroce créa une dissension sans pareille au sein des Elohs. Certains restèrent fidèles à leur idéologie "Peace and Love" alors que d'autres, les Nephs, estimèrent qu'il était plus que temps de démontrer leur supériorité aux autres races. Du coup ces faux-jetons se sont alliés aux troupes de Thrax restantes et d'autres pourritures mécaniques ou biologiquement agressives pour former ce que l'on appelle l'Engeance (Ah ! Les vils !).

Reste que ces gnougnafiers se sont ensuite dit qu'en plus des imbéciles heureux qui avaient évolués entre temps, la Terre avait des ressources pas si dégueus que ça. Bilan des opérations ? On a tenu 5 jours... Belle perf' pour des bouseux. Mais heureusement les Elohs sont venus récupérer quelques uns d'entre nous pour tenter d'inculquer le Logos à une poignée de recrues triées sur le volet. On a ensuite été transférés sur des mondes extraterrestres pour qu'on se dore la pilule à la plage.

En fait, finalement, ils ont préféré nous entraîner à combattre contre l'Engeance en nous enrôlant dans l'AFS (Alliance des Forces Séditieuses) parce qu'il y avait plus de place sur les mondes touristiques. Du coup on a troqué notre huile solaire contre des cartouches et on est tous partis à la chasse aux Logos dans la joie et la bonne humeur. Troufion, troufionne, c'est ainsi que "débarqué tu seras et les Elohs tu serviras" (paroles d'un prophète nain vert tout ridé). Quitte à faire de la chair à canon...

Comment jouer à ce jeu ultra-cyber-génial ?



Alors ça n'a rien de compliqué, il faut juste remplir les conditions minimales de recrutement sans quoi c'est que vous êtes certainement condamnés à rester esclaves des Thrax sur la Terre... Il suffit ensuite de se le procurer sous forme de boite dans les bonnes boutiques, genre épicerie de nuit ou boucherie comme d'hab'. Vous devriez vous en tirez à environ 30€ à quelques crédits près.

Ou alors, si vous êtes une feignasse qui commande tout par le web, vous reste la possibilité de cliquer sur le joli bouton juste en dessous pour télécharger le client chez vous (le jeu, hein, pas un mec...). Ce sera pas gratuit quand même, faut pas pousser mémé dans les Xanx.



Ah oui, avant de commettre l'irréparable bonne idée de venir nous rejoindre, vous remarquerez qu'il y a associé à ce jeu deux signes mystérieux auxquels il convient de prêter la plus grande attention :



Grâce à notre connaissance ultime du Logos, ces signes sont aisément traduisibles par le fait qu'il y a pour le premier une restriction de Q.I. supérieur à 16 (si vous vous marrez c'est que vous êtes au-dessus) et pour le second que ce jeu se joue aussi à la main gauche pour les raccourcis clavier et pas uniquement à la souris.

Si avec tout ça, vous n'êtes pas déjà en train d'y jouer c'est à désespérer de la race humaine...

Richard Garriot



Richard Allen Garriott nait le 4 Juillet 1961, à Cambridge, en Angleterre. Son père, Owen K. Garriott, est un cèlebre astronaute. Il grandit au Texas, et dès le lycée, son attrait pour la programmation et les ordinateurs se fait sentir. Il commence par programmer des petits jeux qu'il donne à ses amis, qui lui donnent le surnom de Lord British et General British (qui deviendra son pseudo dans Tabula Rasa).Puis à 18 ans il vend son premier jeu par l'intermédiaire du magasin d'informatique dans lequel il travail: "Akabeleth: World of Doom", un mmorpg en BASIC inspiré de l'univers de Donjons & dragons et des œuvres de Tolkien. Ce jeu est considéré par certains comme le premier de la série Ultima.

Le premier Ultima officiel voit le jour un an plus tard, en 1980, toujours sur Apple II. Puis vient en 1982 Ultima II, publié par Sierra-Online qui deviendra célebre pour ses jeux d'aventure. Voyant les hordes de fan que suscite ses 2 jeux, R. Garriott décide de fonder sa propre compagnie de production de jeux vidéo, Origin Systems, avec son frère Robert et son père. On assiste à la naissance de la série des Wing commander, et de nombreux autres Ultima jusqu'en 1992, année où Electronic Arts rachète Origin Systems. Après plusieurs désaccords et annulations, Garriott quitte EA.

En 2000, Il fonde Destination Game avec son frère et Starr Long, le producteur d'Ultima Online. Une fois libéré de son contrat de non-compétition avec EA un an plus tard, il établit un partenariat avec NCSoft et l'aventure Tabula Rasa commence...

Cet article a été vu 5361 fois

© 2007 NCsoft Europe Ltd. Tous droits réservés. NCsoft®, le logo NC, le logo DG, le logo Destination Games,
Destination Games, Tabula Rasa., Character Cloning System et tous les logos et dessins associés
sont les marques commerciales et/ou déposées de NCsoft Corporation. Toutes les autres marques
commerciales et/ou déposées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Design: Ztitus, Template: Cypher
© 2007-2009 - Univers Virtuels